Synbionyme - Education solidaire

Synbionyme / La marque La recherche cosméceutique

La recherche Synbionyme s’intéresse aux applications dermatologiques et cosmétiques des bactéries vivant à la surface de notre peau (le microbiote*), ainsi qu’à tous ses mécanismes de défense visant à maintenir la peau en bonne santé pour lui rendre et préserver sa beauté naturelle.

Nous vivons une véritable révolution depuis que la microbiologie a découvert que notre santé dépend de l’équilibre de ce microbiote. Longtemps limité par la capacité à cultiver les bactéries au laboratoire, c’est la mise au point de techniques de séquençage haut débit du matériel génétique, qui a donné un véritable élan à la recherche sur le microbiote. Il existe aujourd’hui un réel engouement de la recherche pour comprendre et décrire la nature des interactions hôte-microbiote, celle des microorganismes entre eux et leur incidence en matière de santé.

A l’instar du microbiote intestinal, le plus étudié, le microbiote de notre peau, véritable barrière aux infections cutanées, contribue de manière essentielle à la santé et à la beauté de notre peau.

On sait désormais que ces microbiotes évoluent et qu’ils sont la signature de l’individu qui l’abrite mais aussi de ses maladies sous-jacentes. L’équilibre des microbiotes dépend de mécanismes de régulation très sophistiqués non seulement pour se défendre des virus mais aussi de leurs propres congénères quand ceux-ci les agressent. Les microorganismes qui colonisent notre peau, vivent en bonne harmonie avec nous et ne nous causent normalement aucune maladie. Leur présence nous protège d’envahisseurs indésirables et fait barrière aux bactéries pathogènes. Les diverses espèces de bactéries choisissent leur habitat suivant l'humidité, la salinité, la température, l'acidité (le pH), la sueur et la teneur en sébum. L’endroit de la peau où s’installe chaque espèce devient son habitat.

* (Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes bactéries, virus, parasites, champignons non pathogènes, dits commensaux, qui vivent dans différentes parties du corps comme l’intestin, la bouche, le nez… et même sur notre peau. Le terme de microbiome désigne quant à lui ; l’ensemble des gènes présents dans un microbiote indépendamment de sa composition microbienne).

Le rôle protecteur des « bonnes » bactéries

Le laboratoire Synbionyme s’est particulièrement intéressé au Staphylococcus epidermidis qui est une des bactéries commensale les plus abondantes du microbiote cutané. Des études récentes suggèrent qu’il s’agit d’une bactérie mutualiste qui contribue activement à la protection de la peau et à l’équilibre du microbiote cutané.

Alors que cette bactérie « amie » n’endommage pas la peau, elle produit des peptides antimicrobiens toxiques pour d’autres microorganismes comme le Staphylocoque doré (Staphylococcus aureus).

L’épiderme cutané va même jusqu’à favoriser la croissance de cette bactérie de manière à lui permettre d’apporter une protection complémentaire contre des bactéries pathogènes (susceptibles de provoquer une maladie).

Cette bactérie pourrait également renforcer l’intégrité des défenses cutanées en activant les défenses immunitaires.

Enfin, elle favorise l’activation des TLR kératinocytaires (récepteurs d’alerte de l’immunité innée) permettant à la peau de sécréter ses propres défenses antimicrobiennes.

Pour maintenir cette protection, il importe néanmoins que les populations des bactéries « amies » soient en nombre et en diversité suffisants.

Or avec l’âge, mais aussi le stress et l’exposition à la pollution urbaine, la diversité de notre microbiote tend à se réduire, et le rôle de barrière qu’il joue s’amoindrit.

Avec l’âge, mais aussi le stress et l’exposition à la pollution urbaine, la diversité de notre microbiote tend à se réduire, et le rôle de barrière qu’il joue s’amoindrit.

LA RECHERCHE SYNBIONYME

Plutôt que de chercher à apporter des bactéries vivantes à la peau, opération souvent délicate, la recherche Synbionyme s’est intéressée aux mécanismes moléculaires par lesquels la peau distingue une bonne bactérie d’une mauvaise et à la manière dont les bonnes bactéries agissent positivement pour protéger notre peau et renforcer notre immunité. A partir de ces observations, elle a mis au point un complexe d’actifs : le Pro-B3, combinaison exclusive d’actifs capable de stimuler l’activité des bonnes bactéries et de renforcer les défenses naturelles de la peau.

Son action s’opère à 3 niveaux de manière synergique :

  • il renforce le pouvoir bénéfique des bactéries amies de la peau,
  • il stimule les défenses immunitaires de l’épiderme,
  • et enfin, il fortifie la barrière physique de la peau en augmentant la synthèse des jonctions serrées et de ses protéines essentielles.

En partenariat avec des laboratoires de recherche européens, Synbionyme travaille à mettre au point de nouveaux actifs capables de renforcer les capacités de défenses naturelles de notre peau, pour lui permettre de rester plus belle plus longtemps.

Voir le film
;