Des peptides pour ralentir le vieillissement cutané - Comprendre votre peau - Beauté Mag - Synbionyme

Synbionyme / Beauté Mag / Comprendre votre peau Des peptides pour ralentir le vieillissement cutané

Devenus incontournables en cosmétique, que sont ces peptides et comment fonctionnent ils.

Synbionyme fait le point sur ces substances ultra-puissantes

Qu’est-ce qu’un peptide ?

Pour faire simple

Un peptide est une petite molécule qui intervient dans de nombreux processus biologiquesIls stimulent notamment la synthèse de collagène dans les fibroblastes avec une action directe sur le relâchement cutané et les rides.

Pour aller plus loin

Un peptide est une molécule comprenant au moins deux acides aminés reliés par la liaison CO-NH (liaison peptidique), Quand la molécule est composée de moins de 10 acides aminés on parle de peptide, quand elle en contient plus de 10 on parle d’oligopeptide, et de polypeptides au-delà de 100 acides aminés.

Rappelons qu’une protéine est formée par une ou plusieurs chaines de polypeptides. Ainsi le fameux collagène (ou plutôt les collagènes)  ainsi que l’élastine sont des protéines.

A quoi servent-ils ?

Ils interviennent dans différents processus cutanés comme l’inflammation, la prolifération cellulaire, la synthèse de mélanine... Ils peuvent modifier l’activité des cellules et les conduire à augmenter la production de collagène et d'acide hyaluronique.

La plupart des peptides utilisés en cosmétique, reproduisent de petites séquences naturellement présentes dans les protéines de la matrice dermique ou de la jonction située entre le derme et l’épiderme.

Ces peptides se comportent alors comme de véritables messagers cellulaires (matrikines) et possèdent de puissante activité de régénération en particulier au moment de la cicatrisation (1). Lorsqu’ils sont appliqués sur la peau, les cellules leur activité consiste ainsi à stimuler non seulement la production de différents collagènes dermiques, mais aussi pour quelques-uns de composants essentiels de la jonction derme-épiderme. Leur présence simule la présence d’une infraction cutanée et met en route les systèmes naturels de réparation comme la synthèse de collagène.

Que peut-on en attendre ?

Les peptides sont capables d’activer le renouvellement cellulaire, mais aussi de stimuler les fibroblastes pour leur faire produire davantage de collagène et d’élastine. Conséquence ; la peau redevient plus élastique, plus ferme et le processus d’apparition des rides est ralenti.

Certains peptides ont aussi la capacité de limiter la production de mélanine à l’origine des taches brunes. D’autres peptides, enfin, sont anti-inflammatoires. Le tout avec une très bonne tolérance pour la peau y compris très sensible.

Les peptides vont avoir une efficacité sur les rides, la perte de fermeté, le relâchement. Ils ont un intérêt à la fois sur la peau du visage et du contour de l’œil en particulier en raison de leur excellente tolérance.

Ils peuvent être associés à des vitamines comme la vitamine C ou E pour une action énergisante anti radicalaire ou antitaches.

Enfin, leur association à des extraits probiotiques renforce leur capacité anti inflammatoire et anti-âge (2)

 

(1) F.X. Maquart, L. Pickart, M. Laurent, P.Gillery. Stimulation of collagen synthesis in fibroblast cultures by the tripeptide-copper complex glycyl-L-histidyl-L-lysine-Cu2+  FEBS letters, vol 238, n°2, october 1988 p343-346

(2) Etude de l’efficacité anti rides de la gamme Progena. Laborartoire DERMSCAN Janvier 2018