Port du masque: quelles conséquences pour la peau? - Conseils santé et beauté - Beauté Mag - Synbionyme

Synbionyme / Beauté Mag / Conseils santé et beauté Port du masque: quelles conséquences pour la peau?

A l’heure où l’on parle du port de masque, conseillé ou obligatoire pour tous rappelons que les frottements, la transpiration et l’humidité générée par le port prolongé du masque peuvent présenter quelques inconvénients pour la peau.

Les différents types de masques de protection

Vous le savez désormais, les virus respiratoires se transmettent d’individu à individu selon 3 modes :

- les gouttelettes : de plus de 5 microns émises lors de la toux, leur rayon d’action est faible (moins de 2 mètres)

- les aérosols ou droplet nuclei ; inférieur à 5 microns, ils possèdent un grand rayon d’action

- via les surfaces contaminées

1/ Le masque de soin (dit aussi masques chirurgicaux anti-projections).

Ce sont ceux que porte régulièrement votre dentiste ou les personnels de soins au sein des blocs opératoires. Ils ont deux fonctions principales :

  • Eviter les projections de gouttelettes de salive ou de mucus des voies aériennes supérieures lorsque le soignant expire en direction du patient
  • Protéger le soignant des projections émises par le soignant par un effet barrière contre les gouttelettes.

2/ Les appareils de protection respiratoire

Ces masques permettent de réduire la quantité de virus inspiré par la personne qui le porte et sont efficace contre les aérosols contrairement aux masques chirurgicaux. Ces masques sont désignés en Europe par la norme EN149 FFP (Filtering Face Piece ou pièce faciale filtrante).

Il en existe 3 types

Les masques coquilles, les becs de canard, les masques à plis

Les masques FFP1 disposent d’un filtre dont la capacité filtration d’aérosol est au moins de 80% et un pourcentage de de pénétration vers l’intérieur de moins de 20% ils arrêtent les particules solides grossières sans toxicité spécifique et les brouillards dont la phase liquide est l'eau ou l'huile.

Les masques FFP2 disposent d’un filtre dont la capacité filtration d’aérosol est au moins de 94% et un pourcentage de de pénétration vers l’intérieur de moins de 8% ils sont destinés à protéger des aérosols solides et/ou liquides indiqués comme dangereux ou irritants. Contre les poussières toxiques, fumées et brouillards dont la phase liquide est l'eau ou l'huile.

Les masques FFP3 disposent d’un filtre dont la capacité filtration d’aérosol est au moins de 99% et un pourcentage de fuite vers l’intérieur de moins de 2%. Ils sont conçus pour protéger des aérosols solides et/ou liquides toxiques. Contre toutes les poussières, fumées et brouillards dont la phase liquide est l'eau ou l'huile.

Bien porter son masque

Le masque doit être bien adapté et bien ajusté, si lorsque vous inspirez vous ne constatez pas de dépression du masque, c’est qu’il n’est pas étanche. Un masque doit se fermer de façon hermétique surtout au niveau du nez.

Après utilisation, lavez vous soigneusement les mains.

Inconvénients pour la peau et solutions pour y remedier

Les peaux sensibles atteintes de rosacée, d’eczéma du visage, les peaux grasses facilement irritables sont les premières susceptibles de ressentir les effets des frottements en cas de port prolongé du masque. Les frottements répétés du masque sur le visage en particulier sur le nez peuvent provoquer une irritation de la peau.

Appliquer une crème hydratante matin et soir permettra d’éviter ou de limiter la survenue de ces irritations. Dans tous les cas, un temps d’adaptation est nécessaire.

Sous le masque se créer un milieu chaud et humide susceptible d’aggraver ou déclencher une folliculite ou une dermite séborrhéique.

La solution consiste à bien nettoyer sa peau matin et soir et à éviter le maquillage et les crèmes trop grasses.