6 idées reçues sur l'acné de la femme adulte - Conseils santé et beauté - Beauté Mag - Synbionyme

Synbionyme / Beauté Mag / Conseils santé et beauté 6 idées reçues sur l'acné de la femme adulte

Les poussées d’acné à l’âge adulte ont quelque chose d’une double peine. L’adolescence nous colle à la peau, mais sans l’insouciance qui allégeait ses disgrâces. On retourne à l’âge ingrat, mais sans la promesse d’un avenir radieux. Et pour couronner le tout, les idées fausses qui prolifèrent à son sujet nous entretiennent dans l’idée que, si nous souffrons d’acné à l’âge adulte, nous en sommes plus ou moins responsables. Raison de plus pour en finir avec ces mythes qui, parce qu’ils favorisent les mauvais réflexes, risquent de transformer une souffrance passagère en abcès de fixation…

Mythe n°1 : L’acné est causé par un manque d’hygiène…

Pour dénuée de fondements qu’elle soit, cette croyance erronée n’en a pas moins conduit des générations de femmes à décaper leur visage au lieu de le nettoyer en douceur.

Répétons-le : en présence d’acné, les produits irritants, alcalins ou abrasifs ont pour seul effet d’aggraver la situation en stimulant la sécrétion de sébum et en déshydratant la peau.

Comédons ou microkystes, les petits points noirs ou blancs qui affleurent à la surface de votre peau ne sont pas de la saleté mais des amas de cellules mortes et de lipides oxydés. Ce sont eux qui donnent cet aspect sombre à l’ouverture des pores.

En pratique, face à une peau acnéique comme face à tout problème de peau un seul nettoyage par jour avec un produit doux au pH adapté est suffisant.

Mythe n°2 : Vous pouvez traiter l’acné en ciblant les boutons apparents…

Bien que certains traitements locaux puissent faire efficacement disparaître les boutons, le soulagement sera de courte durée. Vous avez affaire en effet à un cycle quasi continu, avec de nouvelles lésions en formation qui ne demandent qu’à apparaître, si bien que seul un traitement en profondeur de toute la surface du visage, à condition qu’il soit régulier, peut prévenir de nouvelles poussées.

L’acné est d’abord une inflammation de la peau, dans laquelle l’équilibre microbien cutané joue un rôle central ( le fameux microbiote). Parce que cet état inflammatoire est général, il importe de traiter l’ensemble du visage pour éliminer les lésions existantes et prévenir la réapparition de nouvelles imperfections.

Mythe n°3 : Si mon soin pique la peau c’est qu’il doit être efficace…

Certains ingrédients tels que le menthol, l’alcool, la menthe poivrée ou l’eucalyptus se retrouvent dans de très nombreux produits sensés traiter les poussées d’acné.

Ces ingrédients n’ont jamais fait la preuve de leur efficacité contre l’acné ou la peau grasse, en revanche ils irritent la peau et déséquilibrent la flore cutané ou microbiote et leur agréable effet rafraîchissant a surtout pour effet de stimuler davantage encore la production de sébum, en sorte qu’ils ne font souvent qu’empirer les choses.

Mythe n°4 : manger du chocolat et des aliments gras provoque de l’acné

S’il est vrai qu’un régime alimentaire équilibré contribue à améliorer l’état général, nombreux sont ceux qui consomment nourriture grasse et chocolat sans pour autant faire d’acné. De fait, aucune étude scientifique n’a prouvé jusqu’ici l’existence d’un lien entre l’alimentation et le déclenchement de l’acné. Certains travaux récents ont néanmoins montré qu’un régime trop riche en sucres et en produits laitiers pouvait favoriser, chez certaines personnes, les poussées d’acné.

Une étude récente (C.L. Larosa J Am Acad Dermatol 2016 ;75 :318-22) a établi une corrélation entre la consommation de lait écrémé ou à faible teneur en matière grasse et l’existence d’une acné modérée chez des adolescent âgés de 14 à 19 ans.
En revanche, aucune corrélation n’a été relevée quant à la consommation de lait entier.

A propos du chocolat, une autre étude récente (G.R.Delost J Am Acad Dermatol 2016 ;75 :220-221) a mesuré le nombre de lésions d’acné chez des étudiants de 21 ans d’âge moyen, avant et après consommation de chocolat.
Les résultats sont édifiants même si le nombre réduit de sujets (56) ne permet pas de généralités. La consommation de chocolat a augmenté par un facteur 2 le nombre de lésions acnéiques.

Mythe n°5 : Vous pouvez éliminer l’acné en utilisant des gommages

Ce n’est juste pas possible ! Les exfoliants ont certes vocation à éliminer les cellules mortes et à nettoyer la peau en surface, mais vous aurez beau frotter ou abraser les zones sujettes aux imperfections, vous ne réussirez — souvent au prix d’une irritation de la peau et parfois d’une aggravation des lésions — qu’à supprimer la partie supérieure du bouchon sébacé, sans agir sur ce qui se passe au fond du follicule pilo-sébacé.

De fait, leur réapparition dans les heures ou les jours qui suivent est garantie.

Mythe n°6 : L’acné est contagieuse

S’il vous est clair que l’acné n’est pas une maladie infectieuse mais une simple inflammation, alors vous savez que l’acné n’est d’aucune façon contagieuse.

Vous savez désormais quel crédit accorder à ces idées reçues au sujet de l’acné à l’âge adulte.
Il vous reste maintenant à trouver dans nos grands dossiers toutes les informations validées qui vous aideront à comprendre véritablement ce qu’est l’acné et comment la prévenir.