Et si la santé de votre peau passait aussi par celle de vos intestins - Comprendre votre peau - Beauté Mag - Synbionyme

Synbionyme / Beauté Mag / Comprendre votre peau Et si la santé de votre peau passait aussi par celle de vos intestins

Apparemment, l'intestin et la peau sont deux organes sans rapport me direz-vous. Mais ces deux organes sont connectés par leur microbiote. Le microbiote intestinal ferait ainsi le lien entre le tube digestif et la peau.

 

 

Rappel sur le Microbiote

Le microbiote désigne l’ensemble de tous les micro-organismes (bactéries, virus, champignons) abrités par nos différents sites corporels. Il existe ainsi différents microbiotes ; intestinal (le plus important), cutané, vaginal, buccal et pulmonaire. Le rôle du microbiote intestinal est multiple il recouvre des fonctions aussi variées que la digestion, l'immunité, les fonctions endocriniennes et même neuropsychologiques.

Le microbiote intestinal joue également un rôle dans la survenue de diverses maladies ; par exemple les maladies inflammatoires de l'intestin, le diabète et la dermatite atopique.

Nous savons que le microbiote intestinal communique avec l’ensemble des cellules de l’intestin pour les influencer. Cette communication s’établit grâce à des messagers produits par les microbes. Nous savons également que des changements dans la fonction intestinale peuvent modifier le comportement des microbes s’y trouvant.

Les microbiotes de la peau et de l'intestin fonctionnent ensemble au sein d'une connexion directe que nous appelons l'axe intestin-peau. L'axe intestin-peau a pour but de lutter contre les agents pathogènes nocifs qui tentent d'attaquer le corps de l'extérieur. Mais pour se battre efficacement, nos microbiotes se doivent d’être avant tout sains et équilibrés.

C’est ainsi que l'axe intestin-peau influence l’inflammation.  Les mauvaises bactéries peuvent nous rendre malades ou provoquer des irritations, augmenter notre niveau de stress, notre glycémie et même agir sur notre humeur.

Comme vous pouvez le voir, l'axe intestin-peau influence non seulement l’intestin et la peau, mais aussi notre corps en général.

Quelles peuvent être les manifestations cutanées d’un problème intestinal ?

A qui n’est-il pas arrivé de souffrir d'une irritation de la peau ou d'une éruption allergique à un moment ou à un autre de notre vie ?

Notre peau est l'un des principaux messagers de notre corps – une peau en mauvais état reflète souvent un déséquilibre interne. Que ce soit l'inflammation, les allergies, les hormones ou une flore intestinale déséquilibrée, la peau réagira de diverses manières en exprimant selon les cas, une éruption cutanée, une urticaire ou encore des troubles de la pigmentation.

Bien que toutes les affections cutanées ne soient pas directement associées à l'intestin, de nombreux problèmes de peau sont liés à ce que nous mangeons et à l'équilibre des bactéries dans notre corps.

Une maladie inflammatoire de l'intestin, par exemple, entraîne un risque accru de maladies inflammatoires de la peau.

La liste des affections cutanées liées à l'intestin est longue, la rosacée, l'acné et la peau sèche par exemple sont toutes des affections cutanées qui ont la même cause profonde : un microbiote cutané déséquilibré et un mauvais fonctionnement intestinal.

Comment l'inflammation se produit-elle ?

Quand l’intestin devient plus perméable ; des toxines peuvent fuir de l'intestin grêle dans la circulation sanguine. Cela provoque une inflammation dans le corps susceptible de toucher aussi la peau. L'intestin devient perméable lorsque des dommages de la muqueuse de l'intestin grêle surviennent. Ces altérations rendent la barrière digestive moins efficace.

Certains aliments peuvent aggraver ou déclencher ces dommages sur la muqueuse intestinale et contribuer ainsi à augmenter l'inflammation et aggraver les symptômes. Certains aliments nourrissent les mauvaises bactéries de notre microbiote intestinal comme les aliments sucrés, le pain blanc, le riz, les pâtes, les bonbons et les sodas et aggravent davantage l'inflammation existante.

Traiter les problèmes de peau à la source

Que diriez-vous d'aller à la racine du problème ? La vraie solution réside dans le rétablissement de l’équilibre des microbiotes intestinal et cutané.

Les aliments les plus problématiques pour la peau sont le lait de vache, le sucre, l'alcool et le gluten. En réalité, tout ce qui provoque une augmentation de la glycémie peut, en théorie, augmenter l'inflammation et les niveaux d'insuline, pouvant entrainer des manifestations cutanées.

Le sucre en particulier est nocif pour votre intestin, ce qui le rend également nocif pour la santé de votre peau.

Ainsi, réduire dans votre alimentation les aliments riches en saccharose et en glucose (collations sucrées, sodas, café aromatisé, boissons énergisantes, repas riches en glucides, aliments transformés, ainsi que les aliments à indice glycémique élevé) pourra aider votre peau à retrouver son équilibre.

Le lien entre l'index glycémique des aliments et la peau est finalement ce qu’il faut retenir.

Le microbiote cutané est soumis à de nombreuses agressions de l’environnement (Rayons UV, allergènes, polluants, air conditionné etc…) mais aussi à l’utilisation intempestive de produits de soins mal adaptés.

Il est important que les produits d’hygiène ou de soins utilisés respectent le microbiote cutané, notamment en présentant un pH légèrement acide et des conservateurs adaptés. Il est préférable d’utiliser des conservateurs très efficaces à faible dose, plutôt que des conservateurs réputés « naturels » à forte concentration. Ces derniers étant souvent de puissants allergènes cutanés.

Améliorer l’état de sa peau par une alimentation plus saine

Le premier conseil est de boire de l’eau et de réduire sa consommation d’alcool.

Introduire dans son régime des aliments probiotiques et prébiotiques peut être une aide précieuse. En guise de rappel, les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui restaurent la flore intestinale et combattent les mauvaises bactéries qui peuvent nous rendre malades. Les probiotiques s'associent aux prébiotiques (synbiotiques) pour lutter contre les mauvaises bactéries responsables de l'inflammation.    

Les probiotiques se trouvent généralement dans les aliments fermentés comme les fromages, yaourts, kimchi, choucroute, kombucha, pain au levain, sauce soja, bière...

Pour retrouver de l’éclat, le plat qui permet de tout combiner : la salade de crudités, mâche et œuf dur, car tous les éléments indispensables y sont : les vitamines, les protéines, les fibres et les acides gras essentiels.