Impact de la pollution sur la peau - Comprendre votre peau - Beauté Mag - Synbionyme

Synbionyme / Beauté Mag / Comprendre votre peau Impact de la pollution sur la peau

Les polluants atmosphériques modifient notre environnement et représentent une menace croissante pour notre santé. La peau est l’une des principales cibles des polluants. Quels sont les effets de la pollution sur la santé et le vieillissement de la peau ?  Les polluants atteignent les couches superficielles et plus profondes de la peau et comment s’en protéger ?

La pollution atmosphérique est définie comme une contamination des environnements extérieurs et intérieurs par tout agent chimique, physique ou biologique modifiant les caractéristiques naturelles de l'atmosphère (Ref 1)

À l'interface avec l'air, la peau est la cible de nombreux polluants qui  pénètrent dans la peau par absorption directe ou par l’intermédiaire du sang après absorption de substances inhalées ou même ingérée.

 

 

 

Des polluants sur et dans la peau

Les polluants environnementaux ont la fâcheuse manie de se concentrer à la surface de la peau, mais ils peuvent aussi, après inhalation et diffusion dans le sang, s’accumuler dans les couches profondes du derme.

Effets des polluants sur le microbiote cutané

L’exposition répétée aux polluants atmosphérique provoque des effets délétères sur le microbiote de la peau et en modifie l’équilibre. Ces modifications induisent une réaction inflammatoire néfaste pour la peau qui accélère également son vieillissement.

Effets des polluants sur le métabolisme cutané

Les polluants peuvent activer le métabolisme cellulaire et les processus inflammatoires via un processus de stress oxydatif impliquant la production de radicaux libres.

Ces attaques répétées de l’environnement peuvent conduire à un épuisement des molécules anti oxydantes naturelles de la peau et notamment à une réduction très significative (70%) des taux de vitamine E dans la peau sous l’effet de l’ozone (Ref 2)

Une des conséquence démontrée de l’exposition répétée à la pollution atmosphérique est l’apparition de taches pigmentaires sur le front et les joues, ainsi qu'à une augmentation des rides du pli nasolabial.(ref 3). Mais la pollution intérieure a aussi des effets néfastes, une étude a montré que la cuisson aux combustibles solides augmentait le risque de rides et de ridules sur des femmes chinoises (Ref4). A savoir ; A côté de ses effets néfastes bien connus sur le teint,  la fumée de cigarette favorise l’elastose et la perte de fermeté cutanée.

Pollution et acné

Plusieurs études font état d’une relation forte entre l’exposition à la pollution et le taux d’excrétion de sébum sur le front.

De la même manière, une relation existe entre la prévalence de l’acné et l’exposition à la pollution.

Conclusion

De nombreuses interactions ont lieu entre les polluants et la peau. Les polluants peuvent activer le métabolisme cutané et les voies inflammatoires conduisant à une accélération du vieillissement de la peau.

Vivre dans un environnement pollué peut également réduire l’hydratation de la peau, augmenter la séborrhée et probablement aggraver les symptômes de maladies inflammatoires chroniques de la peau comme l’acné.

Réferences

Ref 1 : 4WHO. Air pollution. 2017. http://www.who.int/topics/air_pollution/en/. Accessed December 2017.

Ref 2 : He et al., 2006

Ref 3 : Vierkotter A, Schikowski T, Ranft U et al. Airborne particle exposure and extrinsic skin aging. J Invest Dermatol 2010; 130: 2719–2726.

Ref 4 : Vierkotter A, Schikowski T et al. Epidemiological evidence that indoor air pollution from cooking with solid fuels accelerates skin aging in Chinese women. J Dermatol Sci 2015; 79: 148–154.